Responsable de l’agence La Fourmi de Vizille depuis janvier 2020, Rahma Vannet nous donne son point de vu sur l’importance de la prescription dans le processus de recrutement des Associations Intermédiaires.

Rahma, pouvez-vous nous présenter l’agence de Vizille ?

L’agence de Vizille couvre un large territoire qui s’étend de Vaulnaveys-le-bas jusqu’à Bourg d’Oisans en passant par Jarrie, Brié, Vizille etc … Sur ce territoire, on compte 112 clients parmi lesquels se trouvent des entreprises, des collectivités et des clients particuliers. Chez ces différents clients interviennent actuellement 48 salariés de l’agence de Vizille.

Quel est votre rôle en tant que Conseillère en Insertion Professionnelle ?

Mon rôle en tant que Conseillère en Insertion Professionnelle est d’apporter un  accompagnement social et professionnel à des personnes éloignées de l’emploi, avec un faible niveau de qualification ou bien bénéficiaires des minimas sociaux. Le but de cet accompagnement est de valoriser leurs compétences dans l’objectif  d’un retour à l’emploi en leur proposant des missions de travail et des formations qualifiantes.

Pouvez-vous nous en dire plus sur le recrutement des salariés ?

La Fourmi recrute régulièrement sur des postes non-qualifiés pour différents types de clients : des entreprises, des collectivités, La METRO, des particuliers …
⦁ Dans un premier temps nous diffusons l’offre d’emploi afin de recruter le salarié
⦁ Lors de l’entretien, nous établissons le diagnostic socio-professionnel
⦁ Nous adaptons ensuite sa mise en poste en prenant en compte l’ensemble des freins (santé, logement, précarité …)
⦁ Nous définissons ensuite avec le salarié un projet professionnel
⦁ Nous effectuons un accompagnement personnalisé tout au long de son parcours

Selon vous, en quoi la prescription est importante ?

La prescription facilite grandement le recrutement aussi bien du côté du demandeur d’emploi que de celui de l’employeur solidaire et du prescripteur.
D’une part, le demandeur d’emploi se sent plus en confiance lorsqu’il est envoyé auprès de La Fourmi par son référent : l’échange est plus serein.
D’autre part, du côté de La Fourmi mais aussi des prescripteurs, cela nous permet d’avoir un accompagnement tri-partite. Il y a une véritable complémentarité dans la transmission des informations, facilitant également la mise en place d’actions pour le demandeur d’emploi. Ensemble, nous sommes plus efficaces pour la construction de parcours cohérents d’insertion professionnelle vers l’emploi et la formation.
Notre force : c’est l’ancrage dans la réalité économique du territoire.

Avec qui collaborez-vous et avec qui souhaiteriez-vous collaborer ?

Je travaille beaucoup avec la Mission locale de Vizille, le PLIE de Vizille, L’Escale à Vizille et le Pôle Emploi de PDC.
Aujourd’hui, j’aimerais mobiliser l’ensemble des acteurs du territoire : avec CAP Emploi, AS de Vizille ainsi que tous les autres !